Aimer avec naïveté.

Aimer avec naïveté

Hélas ! à cette innocence,

Qui a cru la fidélité.

Duper par la quintessence,

D’une insane beauté.

J’ai omis que la femme est versatile.

Créature fourbe et subtile.

Aimant se baigner dans le bonheur.

S’éloignant du carnage du malheur.

Dans mon fond s’éclate un orage.

Ça et là un vent gémit et ravage.

La lueur d’espoir, qui trébuche et mourant.

Moi indécis, éternel errant.

  Sous le soleil accablant.

La rudesse, d’hiver cuisant.

Je manque un refuge paisible.

J’aspire une couverture confortable.

O ! Souffrance ! Le temps presse.

Diable ! L’amour nous compresse.

L’élue de mon cœur n’a pas tenu sa promesse.

                       Je suis victime d’une traitresse.      

        Mahdi Hassan Doualeh, en 2009

2 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s