Coutume Pastorale

Djibouti, terre havre de paix

Grenier du miel et du lait

Paisible pasteur, voué à la transhumance.

Ayant toute confiance dans l’errance.

  Croyant le bienfait de la pluie.

Envie de pêcher la truite.

Les ruisseaux, susurrent en alimentant nos puits.

Qui font pousser du pâquis.

Donnant vie à nos bêtes.

Sous le soleil accablant.

Et le joug du Khamsin revers.

Sur le parchemin, je couche des vers.

 

  Je jongle de mots que,

J’agence avec harmonie.

 

Pour décrypter la valeur ancestrale,

D’un peuple de culture pastorale.

Je dance le « wil-wilé » et le « Barimo »sous la fraicheur.

Du sahan-sahan qui me rend rêveur.

Mahdi Hassan Doualeh.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s